• J'ai participé au jeu thé au café dont le thème était "filets échoués" chez Brigitte du blog écureuil bleu link au mois de mai; et comme j'ai beaucoup de retard je mets le petit poème avec lequel j'ai participé ainsi que celui du mois de novembre dont le thème était " les raisins" 

     index2

                     L'adieu,

    Un jour lointain, tu m'as prise dans tes filets couleur d'arc-an-ciel

    Puis un jour d'un geste contraint tu les as déchiré et tu t'en es allé

    Sans te retourner vers le ciel étoilé de la voix lactée

    Laissant là tes filets échoués et mon coeur écorché à jamais sur le sable doré 

                               Mary 

     



      

     

       normal feuille-de-vigne-en-automne-04

                                       Les raisins envolés

    Cet fin d'été de mes sept pieds de raisins, je vis grossir et rosir quelques grappes; certes pas autant que l'année passée pensais-je.

    Mais déjà je me régalais à l'avance.

    Je déchantais en rentrant de vacances

    Que vois-je ? je vous le donne en cent en mille...plus de raisins

    Plus un seul grain à ma vue seules des grappes nues rester sur les pieds !

    Ces coquins les oiseaux ont de leurs becs exercés, ravis ma cueillette

    Et mon envie en s'envolant avec les raisins.

                                                          Mary 

     

    Extrait de l'histoire réelle qui m'est arrivée avec les raisins et les oiseaux cette année ils ne m'ont pas fait de cadeaux idem avec les figues ! J'espère que cela vous plaira; mes petits poèmes et textes sont tout simple le but étant de participer. Je vous souhaite une très bonne journée à tous mes amis. Bisous. Mary


    votre commentaire
  • Petit coup de fatigue et de blues dans ces cas j'aime bien relire certains poèmes; je trouve ces deux particulièrement beaux aussi je vous en fais profiter ! Trés bonne journée à tous

     

    Le temps à jamais ne sépare les ailes de l'oiseau, l'oiseau vole avec ses ailes, ses plumes avec le ciel; rien de ce qui a volé ni l'alouette ni toi ne meurent comme les mortels !  E. Dickinson

     

              DSC03258 

                                         

     

    L'espoir cette chose à plumes perchée sur notre âme qui même dans les tempêtes les plus violentes chante une douce mélodie sans jamais demander une miette en échange. E. Dickinson

     

    IMGP0245DSC03437


    votre commentaire
  • Cette nuit réveillée à 3 h 30; et oui c'est la perf. d'y hier qui me secoue...hi hi...bon autant en profiter;  je décide de faire un poême pour Domi une amie qui va avoir 54 ans dimanche, et qui s'angoisse ! à tort elle fait toute jeunette et adore danser;  elle participe beaucoup à de nombreux concours de danse et en ce moment elle est branchée salsa !

    Pour Domi...

    Pour tes vingt ans
    Tu as encore tout le temps
    Et tu es toujours aussi jolie
    Alors danses, danses avec le temps
    Pour retenir le temps
    Et savourer tes envies
    Avant que ne vienne le temps
    Des tourments de la vie.

    votre commentaire
  • le temps à jamais ne sépare les ailes de l'oiseau, l'oiseau vole avec ses ailes,ses plumes avec le ciel; rien de ce qui a volé ni l'alouette ni toi ne meurent comme les mortels .
    c'est magnifique...pour ceux qui ont vu le film "un automne à New york avec Richard Gere" ce poême cité par cet homme à son aimée sur son lit à l'hôpital alors que sa vie la quitte...est d'A. Dickinson. nous transmet une émotion....et une tendresse absolument inoubliable!


    votre commentaire
  • L'éspoir cette chose à plumes perchée sur notre âme qui, même dans les tempêtes les plus violentes chante une douce mélodie sans jamais demander une miette en échange....

    je trouve ça magnifique... empreint d'une intense réfléxion !

                                    

      alors je voulais vous en faire profiter.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique